jeudi 14 février 2008

J'aime pas les chaînes

Génial, trop super, je me suis faite taguée par la polynette, admirez la surprise se mêlant à ma joie. Je me vois déjà délirante par le discours enivré que je vais vous livrer et qui s'écoulera par mes doigts fébriles tel les chutes du Niagara. J'arrête d'être gnian-gniante, on suit la flèche messieurs/dames. Comme pour toutes les choses ridicules, on s'affuble d'un beau discours officiel (j'ai pas pu le mettre en caractère minuscule, mais ça m'aurait fait plaisir de vous niquer encore plus les mirettes) : Mettre le lien de la... [Lire la suite]
Posté par MWASINONTWA à 10:08 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

dimanche 10 février 2008

Vanessa Paradis ::: Dès que j'te vois

Posté par MWASINONTWA à 22:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
dimanche 10 février 2008

La campagne qui pue : extrait

Autant dire que plus dans le gaz que moi, il n'y a pas. C'est même pas une question de "je suis faignante, je fous que dalle", c'est juste que j'ai de la brume qui se colle à mes cils et t'as beau te laver le visage, ça part pas ! Rien, je n'ai rien fait, c'est pas moi, c'est pas ma faute, c'est juste le temps qui veut ça. Il fait beau, je me morfonds, il pleut, j'applaudis. Difficile de comprendre la Belge que je suis, mais sachez que je ne suis pas une fana des ballades à la mode campagnarde. Du genre, les pieds... [Lire la suite]
Posté par MWASINONTWA à 20:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 4 février 2008

My Mood

Ambiance cocooning, les pieds dans des chaussettes surdimensionnées, c'est la journée du "my mood". Il y a la pile de fringues délaissées dans un coin de ma chambre, un bordel inimaginable, mais pas d'hystérie maniaque aujourd'hui. On prend son temps. On le passe à lire des conneries, du genre un paquet de magazines féminins avec des articles aussi insipides qu'inefficaces, barbants au possible. On me propose de tout faire pour passer d'une No life à ZE life qu'il ne faut rater pour rien au monde. Dans le genre... [Lire la suite]
Posté par MWASINONTWA à 19:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
jeudi 31 janvier 2008

THE SUPREMES - BABY LOVE

Posté par MWASINONTWA à 22:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 29 janvier 2008

Mes Petites Frayeurs

Les clowns ont toujours représenté pour moi le rire dans ce qu'il a de plus répugnant. Des blagues de mauvais goût, la pitrerie exacerbée, une malheureuse orgie de couleurs. Ceci dit, cette répulsion ne tire pas son origine de mon enfance, je m'en foutais royal à cette époque, c'est plutôt venu par après, je n'arrivais pas à me représenter un clown dans la modération, qui ne ferait que des gags mesurés et subtils. Puis, à l'image de pierrot, il représentait aussi la tristesse, les pleurs, la partie sombre de nos journées que l'on veut... [Lire la suite]
Posté par MWASINONTWA à 20:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 28 janvier 2008

DU MATIN...

--- The Hoosiers - Worst Case Scenario ---
Posté par MWASINONTWA à 10:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 27 janvier 2008

She smokes, I'm tired

Et si la détente prenait son sens quand on est en bout de course ? Et si le plaisir de croquer venait parce que nous ne pouvons plus le faire ? Et si le simple fait de fermer les yeux nous prend comme une poésie magnifique, moi je n'ai jamais flanché. Toujours droite, toujours simple, efficace, tenace, intenable, médiocre pour le système, géniale à mon niveau, je m'aime. Ouais ouais, je vois qu'on ne s'en fait pas tant pour ma poire, pas grave, j'ai pris des renforts : Nikos me lime les ongles de pied et Carole Bouquet me... [Lire la suite]
Posté par MWASINONTWA à 20:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 17 janvier 2008

EN PERIODE D'EXAM ON...

The Strokes - Heart in cage
Posté par MWASINONTWA à 21:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 16 janvier 2008

JUS DE PÊCHE ::: Pas la peine

Je me sens en bouillie, comme une boule mal passée par intraveineuse. C'est comme de savoir dire merci à un goujat, je pars dans l'autre sens. Les jours SANS, les jours AVEC, se prennent dans mes pieds, pour me donner le sel qui épice mes heures. Et encore aujourd'hui, j'ai la pêche, la bonne humeur. Pourtant je dois étudier. Pourtant je me suis levée tard. Pourtant j'ai les premières cernes de ma vie qui se collent sous mes yeux. Mais c'est ça l'optimisme. Chaque merde est dans la lignée du bien, du superbe et de l'hystérie... [Lire la suite]
Posté par MWASINONTWA à 20:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]