samedi 7 juin 2008

IMPROFUSION :: CA me tente et m'obsède

Humpf.

Pas très présente pour le coup. Je ne laisse même pas traîner mes coups de coeurs du moment, ni les petits bouts de pensée qui vous ravissent. Je suis en pause cerveau complète. Pas la régénératrice, l'autre, celle qui anesthésie des pieds à la tête, qui rend mélancolique, je ne supporte rien, je suis cynique, détestable, archi-mauvaise, j'enclenche des trucs qui me font plaisir mais que j'auto-détruis de moi-même. N'importe quoi.

jhlk

" Ça me tente et m'obsède. Une chose qui s'est présentée à moi comme une évidence, un plaisir rare de se savoir vivante pour autrui."

Et puis je ne sais plus quoi dire, quoi faire. Parce que je n'ose pas m'embarrasser de déplaire quand je m'offre à ce point. C'est peut-être qu'il me manque l'autre miroir, celui qui permet de voir toutes les magnifiques facettes de l'autre, sans quoi je me perds en flatteries qui peuvent se trancher à tout moment sur les pics qu'on pointe vers moi .

Toujours en Danger, une personne qui se pose trop de questions, après coup, avant coup, qui ne prévoie rien mais regrette, ou fait se retarder certains moments qui pourraient la calmer. Si seulement je m'arrachais ces oeillères qui me préservent inutilement, peut-être suis-je enfin assez forte que pour étaler mon coeur et le voir être dédaigné, jeté par l'embrasure d'un porte, pauvre muscle romantique qui ne cherche qu'à battre pour mon bien.

Je suis bien, mais ça me dévore. Réellement.

Posté par MWASINONTWA à 15:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur IMPROFUSION :: CA me tente et m'obsède

    Je comprend, parfois on a besoin de calme.

    Posté par Retro', dimanche 8 juin 2008 à 08:33 | | Répondre
Nouveau commentaire