vendredi 30 mai 2008

EXAMS FINIS ::: DISCOURS

Il n'y a point de beauté sans point où s'arrêter.

jude" J'ai des points de beauté qui s'étalent sur mon corps, comme des étoiles noires qui naissent au soleil, et si je me colle à ta peau et que le calque prend sa plus belle forme dis moi si nos deux vies valent la peine d'être séparées ? Je prends peut-être le risque de friser l'amalgame, de m'égarer dans les dédales de mes fantasmes. Et quoi, ces taches qui tombent sur mon épiderme me rendent malicieuse au possible. Bien sûr, j'ai des bleus, des cicatrices, ces écorchures qui restent à vif depuis si longtemps, mais l'amour s'étend de ces perles brunes et noires qui habillent mon visage, à ma bouche qui susurre que je t'aime tendrement. Tu vois ? "

J'ai eu fini mes examens hier. Comme un surplus d'angoisse accumulé pendant des jours, j'ai un peu eu du mal à résister à l'envie de me laisser aller pour de bon. De la musique, de l'humour, des doses de douceur dans le cocon que je m'étais fait. Parce que j'en avais besoin, pas pour décompresser. Juste pour essayer de me recentrer. Un peu.

Je n'y suis pas arrivée, pour tout avouer. J'ai préféré prendre le luxe de laisser mes bouts éparpillés à terre. Une quantité étonnante de moi, liquide, ce miroir beau mais tranchant, cette partie de vice, celle qui garde en elle des rêves de gosses. Et pour réunir la fuite et la raison en un seul endroit, il faut prier pour ne pas s'oublier encore une fois.

************

Ce matin, j'ai eu le réveil lourd. La tête embrumée, j'ai dû rêver de quelque chose qui me faisait plaisir, vu que je n'avais réellement pas l'envie de me lever. Tu sais, comme quand on veut absolument prolonger un rêve, que le réveil à coupé trop tôt. Alors, j'ai traînassé, j'ai laissé ce moment durer en longueur. Ici pas d'expression "au saut du lit", j'ai plutôt glissé sur le parquet comme une larve gluante. Ha ha.

nhlhUne journée de patouille, donc, rien fait de grandiose, j'ai joué de  la guitare tout à loisir. Ce qui était bien pendant cette session d'exam, c'était que tout me mettait sur les nerfs. Je suis pas masochiste, du tout, mais tout cette énergie devait passer par un médium, et comme la plupart du temps, je transforme mes bidouilles de cerveau en éléments créatifs, c'était tout bénef' pour moi. J'ai du écrire 6 textes en deux semaines. Et ce qui est comique, enfin pas de quoi se bidonner tout de même, c'est qu'en si peu de temps, je m'améliore dans les phrasés, dans la manière de placer les mots. Je ne compte pas les pieds, les intervalles, je dis le texte dans ma tête comme quelqu'un le réciterait à haute voix. Et ça coule tout seul du bic, du crayon, sur cette feuille ou sur l'ordinateur. Puis ça pique aux yeux, parce qu'on est quand même fier du chemin parcouru.

Ça fait juste un an que l'idée de vouloir une guitare commençait à germer dans ma tête. Ça fait juste un an que j'ai commencé à vouloir me changer, pour devenir quelqu'un comme je l'ai toujours voulu. Pas la Mona qu'on charrie, pas celle qui est déchirée entre dire ce qu'elle pense et répondre aux besoins des gens docilement.

Je ne suis pas encore devenue exactement ce que je veux. Il faudrait que j'aie passé la dernière opération qui m'attend, il faudrait que je n'aie plu à suivre ce traitement ortho de chipotage de dents, que j'aie bien derrière moi les souvenirs de mon ancienne vie. Puis que je m'émancipe enfin.

Je me donne 1 an.

Posté par MWASINONTWA à 22:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur EXAMS FINIS ::: DISCOURS

    " J'ai des points de beauté qui s'étalent sur mon corps, comme des étoiles noires qui naissent au soleil, et si je me colle à ta peau et que le calque prend sa plus belle forme dis moi si nos deux vies valent la peine d'être séparées ? Je prends peut-être le risque de friser l'amalgame, de m'égarer dans les dédales de mes fantasmes. Et quoi, ces taches qui tombent sur mon épiderme me rendent malicieuse au possible. Bien sûr, j'ai des bleus, des cicatrices, ces écorchures qui restent à vif depuis si longtemps, mais l'amour s'étend de ces perles brunes et noires qui habillent mon visage, à ma bouche qui susurre que je t'aime. Tu vois ? "

    Ce texte est magnifique

    Posté par Retro', samedi 31 mai 2008 à 08:33 | | Répondre
  • Ton commentaire me fait énormément réfléchir
    merci

    Bises

    Posté par Retro', samedi 31 mai 2008 à 12:27 | | Répondre
  • Moi aussi mes exam sont terminés... Après on est tout euphorique, a l'idée des milles et une choses qu'enfin que l'on va pouvoir réalisé.

    Un an c'est un bon délais, profite s'en pour faire le point, réfléchir.

    bizz

    Posté par Sateen, samedi 31 mai 2008 à 20:53 | | Répondre
  • j'adore aussi le ptit texte au début de l'article.. C'est de qui ?

    =)

    Posté par Pam, jeudi 5 juin 2008 à 13:40 | | Répondre
  • Mona lista

    Mona lista les quelques choses
    qui pourraient étoffer sa prose
    mais l'inventaire est infini
    Mona balaie sur ton parvis
    les moutons accrochés aux dalles
    mais ne jette rien, je t'en prie
    de tes chaleurs sentimentales

    Car les points de ta beauté digne
    sont ceux inscrits en bout de ligne
    des notes que tu donnes à lire
    du bon, du meilleur et du pire

    Laisse grand ouverte la liste
    que s'élargisse encore la piste
    d'où déjà tu prends ton envol
    - mais non, Mona, tu n'es pas fôôôle

    tsi hi.
    bisous, lovely.

    Posté par May Nat, mardi 10 juin 2008 à 09:22 | | Répondre
Nouveau commentaire