vendredi 16 mai 2008

LA ROUE À L'ENVERS

Je vais bien, vraiment.

Pour ceux qui me demanderaient pourquoi je sors affirmation pareille, c'est juste que j'ai cru que vous aviez l'impression que j'étais au bord du suicide moral. Alors je rétablis les choses : je ne me zigouillais pas les neurones à coups de machette, j'étais juste en phase terminale de remise en question, et c'est, pour ainsi dire, aussi dur que d'accoucher d'un alien. Maintenant, même si mes sourires ont du mal à rentrer de vacances, je suis remotivée, gonflée à bloc, de quoi faire trembler le Tout-Belgique à la seule force de ma volonté. " Crains la Monette, elle chir dé veu gra". (NDLR: Manque pas de lettre, faut être jeune pour piger, stou...)

LES NEWS

happy_birthday__by_deviliciousJ'ai passé mon premier examen hier. Pas celui pour voir si je suis dingue, l'autre, le vrai, celui où t'es censé être stressé avant d'y aller, où tu tritures tes fiches 1000 fois avant d'entrer (bien plus pour les névrosés), où tu confonds tout parce qu'une fille qui passait par là t'a embrouillée dans tes certitudes en papier carton. Que dalle mon pote, j'étais zen et dispo, et je pense bien l'avoir réussi, hin hin. D'habitude j'ai pas de bol, à un siège près, tu te tapes le questionnaire de la mort qui tue, que tu zieuteras pendant les 3h qu'on t'a donné, en essayant de vainement changer les questions à la seule force de ton regard. Tu penses, même Copperfield il est naze sur ce terrain-là.

Non, cette fois-ci, bonne place, bon siège, mon popotin est grandement remercié par ma personne pour s'être posé sur la chaise de la Providence-bénie-sois-je-Seigneur-kikiff-le-punk. Enfin, quand je dis chaise, faut voir la chose, genre morceau de bois rabattable, qui te donne autant d'allure que Quasimodo à cheval, sauf que toi t'es assis, et tu bouges pas.

En une heure 20 c'était baqué, j'avais mal à la main, super faim, mais c'était bon d'être vivante. Parce que c'est toujours pareil, ces sorties d'examen. Soit tu te poses mille questions, tu harcèles C., l'intello à qui tu n'as jamais parlé de ta vie, mais qui te fais penser à réviser tes jugements, parce que elle, elle est vachement pro en blablatage scientifico-j'y-pige-quedalle. Ça donne subitement envie de l'intégrer dans ton cercle de proches-confidents, avec qui tu pourrais même partager ton stylo bic 4 couleurs. Soit, seconde option, tu rentres chez toi, à dos de Chameau véloce, l'esprit libre et le regard "agaga, fous-moi une baffe que je me réveille, Marcel !".

Tu t'y reconnaîtrais hein ?

A part ça, j'ai fait une ban à mettre sur VOS blogs, j'ai écrit encore 4 textes de chansons, je cherche un programme de typographie pour écrire des trucs funky (ou un graphiste ce serait encore plus balèze), je dois créer des playlists qui troue le cul pètent pour demain, et j'ai fait le même rêve qu'il y a un an.

Autant dire que tu m'envies grave.

Posté par MWASINONTWA à 14:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur LA ROUE À L'ENVERS

    Sortie d'exam

    Moi les sorties d'exam c'était deuxième option. Je parle à personne, retour dans ma chambre et musique.

    Posté par Noisy guitar, samedi 17 mai 2008 à 09:15 | | Répondre
  • la photo là c'est pour illustrer l'alien dont t'as accouché ou c'est pour nous montrer ton sourire béat ?!!!!

    Posté par Le Chat, lundi 19 mai 2008 à 12:51 | | Répondre
  • Non t'es folle! ne jms se faire amie avec l'intello de service! après il te colle à vie tu peux plus t'en défaire!
    puis pire que tout tu lui dis "et toi t'as mis quoi là" et il te répond un truc que mm pas tu sais que ça existe et t'es encore plus déprimée du genre je vais me tailler les veines au couteau à beurre j'ai merdé mes exam!
    vaut mieux rentrer chez soi peinard!

    Posté par polyne, mardi 20 mai 2008 à 13:56 | | Répondre
Nouveau commentaire